Passer le CAP Pâtissier en candidat libre ?

Titres alternatifs : Passer le CAP Pâtissier quand on est vegan ? Passer le CAP Pâtissier avec un organisme de formation à distance ?

Comme vous le savez (ou pas !), j’ai passé mon CAP Pâtissier en Juin 2018. Et j’ai même réussi (champagne !)

Suite aux diverses questions que j’ai eu dans la vraie vie et sur les réseaux sociaux, je vais essayer de faire retour sur toute cette aventure et les différentes contraintes rencontrées. Il s’agit bien sûr de mon avis à moi rien qu’à moi, de mon retour d’expérience sur environs 6 mois d’aventure pâtissière. N’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez en commentaire et/ou me poser d’autres questions.

Résumé de ma situation :

J’ai un parcours classique d’étudiante en commerce (IUT + école de commerce), je me suis dirigée vers le commerce international / l’import – export à la fin de mes études. J’ai travaillé pendant 5 ans dans ce domaine, principalement comme assistante import-export, dans différentes sociétés. Je ne me sentais plus utile dans ce domaine, je ressentais beaucoup d’ennuie, pas d’évolution possible et mon travail et mes valeurs n’étaient plus du tout en accord. Hasard ou choisi inconsciemment, la dernière entreprise où je travaillais, proposait des aides à la pâtisserie.

Être utile = Faire des croissants

Et moi je me disais qu’il fallait que je change de métier. Faire un truc utile (vaste définition), en accord (au moins en grande partie) avec mes valeurs où je pourrais apprendre des nouvelles choses.

En partant de mes passions, la cuisine et la pâtisserie sont un peu apparues comme des évidences ! Nous nous sommes mis d’accord pour une rupture conventionnelle avec ma dernière entreprise. Nous étions en Décembre 2017. Je me lance donc dans l’aventure du CAP Pâtissier en candidat libre.

  • Pourquoi ne pas avoir suivi une formation dans un CFA ou un lycée ?

A cette époque de l’année où j’ai pu quitter mon travail salariée, en Décembre, impossible de rejoindre un CFA ou un lycée. J’avoue que le peu d’aide reçu de Pôle Emploi par la suite m’a un peu réconforté dans l’idée de compter que sur moi même pour suivre mon projet !

Je n’étais pas trop encline aussi à être en alternance :

– Comment être sûr de l’entreprise choisie ? On s’engage pour 6 mois, qui conditionnent beaucoup le diplôme.

– Je veux le moins possible avoir à gagner de l’argent / faire gagner de l’argent grâce à des produits animaux (notamment à cause des dégâts écologiques et de la souffrance qu’ils engrangent).

La solution qui me paraissait la plus évidente fut donc de m’inscrire en candidat libre et de travailler chez moi !

Au début, c’était pas gagné !
  • Combien ça coute de passer le CAP en candidat libre ?

Ca dépend ! (Suuuuper, merci Audrey)

Il faut déjà s’équiper. Pour le gros matériel, on parle notamment du four et du robot pâtissier. Mais au final, c’est peut être le petit outillage qui reviens le plus cher. Il a une liste officiel de matériels à avoir le jour de l’examen, mais si je vous donner un conseil, achetez tout au fur et à mesure !

Il faut aussi prévoir la tenue complète. Pareil, conseil si vous passez le CAP : Le Bon Coin et Facebook sont vos amis !

Les matières premières coutent aussi chère. Personnellement, je l’ai passé en relativement peu de temps (6 mois, au lieu des 1 ou 2 ans de préparation que j’ai beaucoup vu chez les candidats libres). Du coup, j’ai carburé, à coup d’environs 5 à 8 recettes (1 Recette = 1 fiche technique de CAP) et environs 4 CAP blancs maison.

J’ai aussi choisi de passer un CAP blanc dans un lycée en conditions réelles, afin d’être prête prête prête !

Normalement l’inscription à l’examen, mais certaine académies demandent apparemment un chèque allant de 5 € à 15 €. Ce n’a pas été le cas pour l’académie de Aix-Marseille dont je dépendais.

  • En candidat libre, est il nécessaire de s’inscrire à une formation à distance ?

J’ai choisi de souscrire à l’offre de l’EISF. Et, je ne vais pas faire de mystère, je le regrette.

Les raisons principales de ma déception: des vidéos (qui sont aussi disponible sur Youtube) réalisé par des professionnels, c’est à dire rapidement, sans vraiment détailler les gestes et pas super bien filmés par moments, une plate forme vraiment affreuse (ça s’est à force de fréquenter des geeks et développeurs informatiques) et un suivi plus que moyen.

Les avantages, de mon point de vu : m’a permis de me justifié auprès de Pôle Emploi (oui, encore eux !) grâce aux relevés de connexion et les conventions de stage.

De manière générale, je n’ai eu quasiment que des avis négatifs concernant EISF, ainsi que sur les autres formations en ligne (j’exclu le site du Pâtissier libre, qui propose de très bonne ressources gratuitement et dont je ne connais personne qui ai souscrit leur formation)

La pâte à chou + Fondant = cauchemar (au début)(ou pas xD)

Le CAP Pâtissier en candidat libre s’est beaucoup développé ces dernières années. Certains disent à cause des programmes TV, moi je pense surtout que c’est une envie d’apprendre un métier manuel et artistique. Bref, tout ça pour dire, que les ressources, notamment sur Internet, disponibles pour les CAP Pâtissiers sont immenses.

Entre les forums, les groupe Facebook, Instagram, et les livres, il y a de quoi faire.

J’ai suivi pendant 2 mois je crois la formation d’EISF, mais j’ai réellement progressé avec les conseils des différentes plates-formes citée au dessus. Et aussi le livre « Passez votre CAP Pâtissier » de Michel et Augustin. L’important à mon sens c’est de croiser quelques sources et de bosser régulièrement.

Autre chose importante si vous voulez passer le CAP en candidat libre, à mon sens : Faite (au moins) un CAP blanc dans un vrai laboratoire ! Les lycées et des organismes privés en organisent souvent, surtout vers la période Avril – Mai –Juin. Ca aide beaucoup à se mettre en condition pour l’examen et ça change de sa petite cuisine qu’on connaît par cœur.

Table de présentation du CAP Blanc passé au centre de formation de Corot, Marseille

Je le répète au cas ou (pour ceux du fond qui viennent d’arriver), mais cela est mon opinion personnelle, mon ressenti et mon vécu.

  • Je suis vegan/végétalien(ne)/ sans gluten, est ce que je peux passer m’entrainer pour le CAP Pâtissier en utilisant des produits végétaux et/ou sans gluten?

Lors de l’examen du CAP Pâtissière, les matières premières sont fournies. Et on parle ici de pâtisserie traditionnelle, donc œufs, lait, beurre, ainsi que farine ou levure y tiennent une bonne place. Pour moi, il est impossible de s’entrainer sans jamais utiliser les même produits qui seront proposés à l’examen. Il faut apprendre à faire la génoise ou de la meringue française avec des œufs, une ganache avec de la crème … Afin de pouvoir le refaire sans se poser de questions le jour de l’examen.

Ca a été pour moi la partie la plus compliqué du CAP : en tant que vegan, devoir acheter des produits animaux, les conserver chez moi, les croiser tous les jours … Je pense que la difficulté de « seulement » les utiliser si j’avais fait une formation dans un lycée aurait été moindre.

Pour le moment il n’existe pas de CAP Pâtissier vegan ou végétalien, ni de formation reconnue par l’état.

Tarte tutti-frutti végétalisée

Il est bien sûr de végétaliser ou sans-glutaniser (comment ça, ça n’existe pas ?!) les recettes du CAP. Mais il faut bien garder l’objectif de l’examen en tête et ne pas s’embrouiller dans les méthodes de réalisation. J’avais par exemple presque oubliée comment faire une crème pâtissière traditionnelle à force de faire la version végétale ! :p

  • L’image du CAP Pâtissier en candidat libre ?

Elle n’est pas super bonne, on ne va pas se mentir. Chez la plupart des professionnels, on a encore l’image de la ménagère (car c’est principalement des personnes identifiées femmes qui le passent en candidat libre). Cette mauvaise image s’explique aussi par le fait que nombreux candidats libres ne se présentent pas aux examens, notamment la pratiques, ce qui entrainent le gaspillage de matière premières (parenthèse mais apparemment, la plupart des productions le jour de l’examen finissent à la poubelle. Donc je ne comprends pas trop le fait que ça soit plus problématique de les jeter avant qu’elles soient transformées. Bref, parenthèses refermée) et mobilisation des examinateurs et parfois des aides pour rien.

Passion chocolatine

Mais ça tend à changer. Déjà parce que beaucoup de candidats libres font ça dans le but de changer de métier. Nous sommes donc des passionnés, qui nous donnons à fond et qui arrivons avec des « originalités » qui font notre force, je pense par exemple du point de vu de la décoration. Beaucoup de candidats libres font aussi des stages, afin d’avoir une technique professionnelle.

  • Est ce qu’on peut passer son CAP en candidat libre et travailler à coté ?

C’est vraiment propre à chacun. Personnellement, j’ai préparé le CAP en 6 mois, sans travailler à coté, mais en faisant 2 mois à mi-temps (environs) de stage dans le milieu pâtissier, en parallèle. Précision, je n’ai personne à ma charge.

Je connais, grâce au réseaux sociaux et à un forum, des personnes qui l’ont passé (et réussi !) en le préparant pendant environs 9 mois. Elles ont des enfants à charge et un travail à pleins temps. Et à l’inverse, des personnes l’ont préparé à mi-temps (avec un travail à mi-temps donc) pendant 9 mois et ne l’ont pas eu.

Tout dépend vraiment de ça façon de s’organiser et d’avancer.

Par contre, je pense vraiment qu’un entourage bienveillant et qui nous soutient est TRES important. Parce que manger les gâteaux c’est bien, mais être soutenu.e quand on craque complètement à cause des Paris-Brest lors d’un CAP blanc, c’est mieux ! #truestory #mercichoupi

Je conclu sur cette magnifique image de moi entrain de criser sur des Paris-Brest ! (C’est bien de toujours paraître à son avantage).

J’espère que cet article vous a été utile et comme dit au début, n’hésitez pas à commenter pour me donner votre opinion ou poser des questions que je n’aurais pas abordées ici !

A bientôt !

Commentaires

Bonjour ! Comme expliqué dans l'article, j'ai moi même fait une formation à distance, depuis chez moi, donc oui c'est possible ! Une réforme va changer l'obtention du CAP à partir de la session 2021, où il sera obligatoire de faire un stage long. Le stage est de toute manière fortement conseillé, mais n'était pas obligatoire jusqu'à là. Il existe de nombreuses vidéos sur Internet, pour apprendre le gestes et le enchainements, mais les téléphones étant interdit lors de l'examen, je n'ai jamais vu de vidéo en conditions examens. Le mieux est de vous rapprocher de votre centre d'examen et de demander une visite !
Bonjour , je viens de regarder votre article et j’simers Vous posez quelques questions, j’aimerais passer mon cap en candidat libre mais où est ce que je pourrais faire une formation à distance ? Par exemple à la maison ? Est -il nécessaire de faire aussi en stage en boulangerie ? Peut-on trouver sur internet des vidéos montrant les conditions de l’examen ? Merci beaucoup
Merci pour ce témoignage encourageant. Je passe mon CAP cette année et j'appréhende parce que je n'ai jamais pratiqué dans un labo pro.
Merci pour le partage ! Espérons que le CAP fasse un peu plus de place aux vegans, après tout c'est l'avenir ;-) Je suis également la formation pâtisserie de https://patissier-libre.com et j'en suis très contente. Elle n'est pas vegan mais pour le CAP pâtisserie je n'ai pas trouvé mieux ! Je te rejoins sur l'importance de l'entourage. Il faut un entourage bienveillant et prêt à manger beaucoup de pâtisseries !
[…] En effet, le 30 Novembre 2017, je finissais mon travail d’assistante commerciale dans une PME. Je me lançais dans la foulée dans la préparation du CAP Pâtissier. J’en raconte une bonne partie dans cet article. […]
Salut Julie Merci pour ton commentaire :) J'ai découvert le Pâtissier Libre après mon inscription à l'EISF, malheureusement. Leur contenu en libre accès est déjà top (j'ai beaucoup révisée les écrits grâce à leurs annales), top si il est de même pour leur formation !
Coucou Audrey ! Je viens tout juste de découvrir ton article que je trouve super intéressant ! Je ne manquerai pas de le partager dans ma série d'articles aussi consacrés au CAP :-) J'en profite pour te dire que pour le coup, j'ai personnellement suivi la formation de Pâtissier Libre et que je ne regrette pas du tout. Bien-sûr, tout n'est pas parfait, mais pour le prix, le contenu est vraiment qualitatif. Les gestes sont bien expliqués et des petites astuces bien utiles sont données. Voilà pour mon retour à ce sujet ! :-) Julie

Ajouter un commentaire

Votre email ne sera pas partagé publiquement ni utilisé pour de la prospection.